Statistique

BUT : cette étude rétrospéctive nous a permis de clarifier les caractéristiques cliniques, épidémiologiques, évolutives et thérapeutiques de cette leucodermie et par la suite de faire une comparaison aux données de la littérature.

 METHODES :  il s'agit d'une étude rétrospéctive de 1010 patients qui ont été suivis à notre consultation durant la période allant de 2007 à 2011

RESULTATS :1010 patients ont été colligés :

  • 516femmes:51,1%
  • 494hommes:48,9%
  • sex-ratio:F/H=1,044

L'âge moyen est de 31,4ans

L'extrême d'âge de 1,5 à 80ans

le pic de fréquence se situe dans la troisième décade de la vie.

une atteinte familiale a été notéé dans 31,1%des cas

                       * LA LOCALISATION des LESIONS:

la tête: visage, cuir chevelu, cheveux et pavillons des oreilles sont atteints dans 59,4% des cas;

le tronc est atteint dans 44,3% des cas;

les membres sont atteints dans 81,4% des cas;

les organes génitaux sont atteints dans 28,7% des cas.

                       *TRAITEMENT:

la grande majorité des patients ont été soumis à une corticothérapie générale à faible dose : 97% des cas.

la majorité des patients ont été traités par notre préparation sous forme de solution  utilisée  au cours de la journée avec ou sans une légère exposition solaire ou à une lampe UVA (voir les détails dans notre site web http://www.vitiligo.tn): 83,7% des cas.

 66,1% des patients ont été traités par notre préparation sous forme de crème  utilisée le soir.

                        *EVOLUTION:

Le résultat aprés  traitement est nettement favorable: (diminution de taille ,repigmentation partielle, repigmentation totale des lésions) dans 77,8%des cas.

Une amélioration minime a été notée chez 15,2% des patients (légère diminution de l'achromie).

Un résultat médiocre (extension des lésions dés le début malgrè le traitement) a été noté dans 5,2% des cas .Le résultat est dans la majorité des cas récupérable après ajustement du traitement.

Une stabilisation des lésions a été marquée dans 1,8% des cas.

Une rechute et /ou  une récidive  et/ou une apparition de nouvelles lésions a été notée dans 28,1% des cas.

 

 EN CONCLUSION:

 nos résultats statistiques sont relativement différents des données de la littérature.Les causes de cette différence ainsi que les avantages précieux de notre expérience sont décrits en détail dans la rubrique: "Actualités".